CONFERENCE REGIONALE SUR LE CONTRÔLE DES ARMES

CONFERENCE REGIONALE SUR LE CONTRÔLE DES ARMES

Service Communication ComNat-ALPC, 29-06-2017

Les femmes au cœur du dispositif de sensibilisation des communautés

La Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération et la Circulation des Armes Légères et de Petit Calibre (ComNat-ALPC) en collaboration avec le RASALAO-CI et la Fondation Serenti  a organisé du 20 au 22 Juin 2017 à Azalai hôtel -Abidjan, une conférence régionale de synergie entre les ComNat, la Société Civile sur le contrôle des ALPC et le genre dans l’espace CEDEAO. Cette importante activité financée par le JAPON est exécutée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) dans le cadre du programme de lutte contre la prolifération et la circulation illicite des Armes Légères et de Petit Calibre et à la sécurisation communautaire.

Cette rencontre de haut niveau a vu la participation effective de (48) délégués de (14) pays de la CEDEAO et de 22 délégués de la Côte d’Ivoire, représentants de hautes personnalités gouvernementales, diplomatiques, des Organisations féminines de la Société Civiles et d’Institutions de sécurité, ainsi que de partenaires au développement.

L’objectif général de cette conférence régionale est de promouvoir  le partenariat entre les ComNat, les Institutions en charges de la lutte contre les nouvelles menaces, en synergie avec les Organisations de la Société Civiles avec une implication de la femme dans le processus de lutte contre la prolifération des ALPC et le terrorisme dans l’espace CEDEAO.

Pour Vincent Toh Bi Irié, directeur de cabinet, représentant le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed BAKAYOKO « La circulation des armes est un réel danger pour les Etats de la sous-région. C’est pourquoi il convient de construire et de consolider avec constance et détermination, l’unité, la solidarité, la tolérance et la responsabilité partagée dans le traitement adéquat de la problématique de la lutte contre les armes en circulation illicite. Car, il est bien de le noter, la quasi-totalité des actes terroristes perpétrés dans le monde, le sont au moyen d’ALPC »

Son Excellence M. Hiroshi KAWAMURA espère profondément au nom du Japon que « En capitalisant les bonnes pratiques et les bons résultats obtenus par ce programme depuis 2012 la Côte d’Ivoire et le Japon pourront renforcer les acquis en matière de gouvernance sécuritaire sur toute l’étendue du territoire national et dans l’espace CEDEAO »

Le Directeur Pays du PNUD, M .Luc GREGOIRE, tout en remerciant le Japon pour son appui à la consolidation de la paix soutien que  « Le PNUD ne ménagera aucun effort pour faire le plaidoyer nécessaire auprès des bailleurs et autres partenaires financiers et tracer ainsi les sillons d’un accompagnement futur en vue de mettre en œuvre des initiatives, aussi bien au niveau national qu’au niveau sous régional et dont les contours pourraient être définis par la suite ».

Aussi, il se réjouit de l’organisation de cette Conférence Régionale qui vise à impliquer davantage les femmes et les OSC de l’espace CEDEAO dans la lutte contre la prolifération et la circulation illicite des ALPC et les nouvelles menaces.

Amadou Maïga, Président du Rasalao régional, au nom de la Société Civile de l’espace CEDEAO, a souligné le caractère alarmant de la situation sécuritaire dans le monde et particulièrement en Afrique: « Sur 875 millions d’armes Légères qui circulent à travers le monde, 100 millions circulent en Afrique. Et les femmes et les enfants en sont les premières victimes », a-t-il déclaré. Il a de ce pas, exhorté les uns et les autres à un investissement plus important dans la lutte contre les ALPC, surtout avec la montée des nouvelles menaces.

C’est pourquoi, Sandra Oulaté Fatou, responsable du centre de la CEDEAO pour le développement du genre a, au nom de la Commission de la CEDEAO réaffirmée l’engagement de l’institution dans la lutte contre les ALPC, amorcée depuis 2006.

Le Président de la ComNat-ALPC le Préfet hors grade, KOUADIO Yao, a quant à lui remercié tous les participants à cette rencontre et plus particulièrement la Société Civile et les femmes pour leur contribution à la Consolidation des infrastructures de paix. Pour lui, « Face au défi des ALPC et  des nouvelles menaces, il convient de fédérer les efforts pour réussir le pari d’une Afrique débarrassée de toute arme pour un développement économique et social solide»

Notons que plusieurs communications suivies d’échanges enrichissants ont marqués cette conférence. Et que les résultats encourageants et les recommandations permettront de renforcer davantage le partenariat entre les Etats de la CEDEAO pour un meilleur contrôle des armes. Et particulièrement, garantir un environnement sain et protecteur pour les communautés, favorable à la consolidation de la paix dans l’espace CEDEAO. 

 

 

A LIRE AUSSI


La ComNat-ALPC PRESENTE SES VŒUX DE NOUVEL AN A LA TUTELLE La ComNat-ALPC PRESENTE SES VŒUX DE NOUVEL AN A LA TUTELLE

Vendredi 5 janvier 2018. La Commission Nationale de lutte contre la Prol ...

ATELIER-BILAN ET DE PLANIFICATION 2018-2020 ATELIER-BILAN ET DE PLANIFICATION 2018-2020

LA ComNat-ALPC fait le point des activités 2017

 

TRAITE SUR LE COMMERCE DES ARMES TRAITE SUR LE COMMERCE DES ARMES

Les outils et procédures de contrôle de transferts des armes renforcés

...

APPUI AUX INSTITUTIONS DE SECURITE APPUI AUX INSTITUTIONS DE SECURITE

Le Guide de procédures de gestion des stocks d’armes et munitions remis aux autorités

LE PNUD ET LA ComNat-ALPC INTENSIFIENT LES ACTIONS DE SECURITE COMMUNAUTAIRE LE PNUD ET LA ComNat-ALPC INTENSIFIENT LES ACTIONS DE SECURITE COMMUNAUTAIRE

Des microprojets pour 225 déposants volontaires au Nord

Dans le cadre de ses appuis au Gouverneme ...


Retour à la Une
+ d'articles

 

 

Comment trouvez-vous le nouveau site web de la ComNat-ALPC?
Excellent
Bon
Acceptable
Pas satisfaisant


Voir les résultats
NOS PARTENAIRES